L’inspiration infiltre mon inconscient au fil de longues balades contemplatives dans de beaux coins de nature, lors de visites régulières au Museum d’Histoire Naturelle de Genève ou encore à la lecture dilettante de reportages de voyages ou d’articles de vulgarisation scientifique traitant de géologie, de volcanologie ou d’astronomie. 

L’intuition fait son œuvre et mes mains se laissent aller au dessin automatique. Il en ressort des formes que je fini par (parfois) interpréter au fil de la réalisation. Le pointillisme, dans sa répétition, me transpose dans un état méditatif ce qui m’amène à considérer mes dessins comme une sorte de spiritualité personnelle. 

Bienvenue !